ESPV- ONE HEALTH

L’ONU débloque US $15 millions pour aider les pays vulnérables à lutter contre la propagation du coronavirus

Le Secrétaire général adjoint de l’ONU aux affaires humanitaires, Mark Lowcock, a débloqué aujourd’hui US $15 millions du Fonds central pour les interventions d'urgence (CERF) pour aider à financer les efforts d’endiguement de la COVID-19 au niveau mondial.

La nouvelle a été annoncée au moment où l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) indiquait que le risque mondial que représente l’épidémie de COVID-19 était devenu « très élevé » – niveau maximal sur l’échelle d’évaluation. L’OMS a déclaré qu’il y avait encore une chance d’endiguer le virus si l’on parvenait à interrompre la chaîne de transmission.

L’augmentation subite du nombre de cas en Italie, en République de Corée et en République islamique d’Iran est extrêmement préoccupante. Il y a maintenant des cas liés à l’Iran au Bahreïn, en Iraq, au Koweït et en Oman, ainsi que des cas liés à l’Italie en Algérie, en Allemagne, en Autriche, en Croatie, en Espagne et en Suisse.

Les crédits débloqués par l’ONU ont été versés à l’OMS et au Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF). Ils serviront à financer des activités essentielles comme l’analyse continue de la propagation du virus, les enquêtes sur les cas et le travail des laboratoires nationaux.

L’OMS a appelé à réunir US $675 millions pour financer la lutte contre le coronavirus. Il est encore possible d’endiguer le virus si les pays prennent des mesures efficaces pour détecter les cas sans retard, isoler et soigner les malades et repérer leurs contacts.

Le Secrétaire général adjoint de l’ONU aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d'urgence, Mark Lowcock, a déclaré : « Rien n’indique encore que le virus se propage librement. Tant qu’il en est ainsi, nous avons encore une chance de l’endiguer. »

« Mais il faut prendre des mesures rapides et efficaces pour détecter les cas sans retard, isoler et soigner les malades et repérer les contacts. Il faut agir maintenant pour éviter que le virus ne mette d’autres personnes en danger. »

« Cette subvention du Fonds d’urgence de l’ONU aidera les pays dont le système de santé est fragile à renforcer les opérations de détection et de riposte. Elle peut sauver la vie de millions de personnes vulnérables. »

Nous sommes à un stade crucial de l’épidémie. La priorité est de juguler la COVID-19 en renforçant la surveillance, en menant des enquêtes approfondies pour recenser les contacts et en appliquant des mesures adéquates pour éviter que le virus ne continue à se propager.

Le Directeur général de l’OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, a déclaré : « Le risque que le virus ne se propage dans des pays dont le système de santé est faible est l’une de nos plus grandes préoccupations. Ces crédits vont permettre d’aider ces pays à se tenir prêts pour repérer et isoler les cas, protéger les agents de santé et traiter les malades avec dignité en leur prodiguant des soins adéquats. On pourra ainsi sauver des vies et faire reculer le virus. »

L’UNICEF montre la voie en matière de prévention dans les communautés des pays touchés en communiquant sur les risques, en fournissant des kits d’hygiène et des kits médicaux aux écoles et aux dispensaires et en surveillant l’impact de l’épidémie pour aider à assurer la continuité des soins, l’éducation et les services sociaux.

« À ce moment charnière, tout doit être mis en œuvre pour faire refluer l’épidémie », a déclaré la Directrice exécutive de l’UNICEF, Henrietta Fore. « Cette aide cruciale contribuera à financer l’action que nous menons au niveau mondial pour renforcer les systèmes de santé faibles et informer les enfants, les femmes enceintes et les familles sur les moyens de se protéger. »

Depuis qu’il a été créé en 2006, le CERF a fourni une aide supérieure à US $6 milliards à plus d’une centaine de pays au profit de centaines de millions de personnes.

Source : OMS

Acteurs

 
 
Home News News L’ONU débloque US $15 millions pour aider les pays vulnérables à lutter contre la propagation du coronavirus

About us

L'association Epidémiologie - Santé Publique - Vétérinaire:  ESPV.

Tél : +237 22809095/ 99950140/ 74633461

ESPV, Yaoundé, B.P. : 15670
This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. - This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
www.espv.org

Connect with us

Live support

Available Monday - Friday, 9 AM - 5 PM EST