ESPV- ONE HEALTH

L’OIE lance l’édition 2015 de « l’A-Z », le vademecum pour mieux comprendre l’Organisation mondiale de la santé animale

Paris, 29 avril 2015 – L’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) présente l’édition 2015 du vademecum de l’organisation, « l’A-Z » de l’OIE. Cet outil indispensable pour les décideurs nationaux et internationaux dans les domaines de la santé et du bien-être animal contient un recueil de documents, informations et données clés pour bien connaitre l’OIE et aider à se familiariser avec le fonctionnement de l’organisation. Plusieurs types de navigation dans le site sont proposés :

  • Présentation générale de l’Organisation et le rôle des représentants des 180 Pays membres.
  • Les Services vétérinaires et leur rôle dans les questions de santé animale, de santé publique et de bien-être animal.
  • Les normes de l'OIE encadrant les questions de santé animale, y compris les zoonoses.
  • Le Système Mondial d’Information Sanitaire de l’OIE : WAHIS/WAHID.
  • Les statuts sanitaires officiels des Pays membres relatifs à certaines maladies animales prioritaires.
  • Le Réseau scientifique mondial de l’OIE, noyau central qui permet à l’Organisation d’être à la pointe de l’expertise scientifique vétérinaire mondiale et de mener à bien ses principales missions.  
  • Les Publications de l’OIE : textes normatifs, publications périodiques et actes de conférences internationales, qui ont pour but d’éclairer le débat public et l’élaboration de politiques au niveau mondial.

Son format en permet une consultation rapide et peu contraignante. Il est aussi disponible sur le site de l’OIE.

Source : http://www.oie.int/fr/pour-les-medias/communiques-de-presse/detail/article/the-oie-launches-the-2015-edition-of-its-a-z-a-vademecum-for-a-clearer-understanding-of-the-w/

Coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV) – Arabie saoudite

Bulletin d’information sur les flambées épidémiques
29 avril 2015

Entre le 14 et le 20 avril 2015, le point focal national RSI pour le Royaume d’Arabie saoudite a notifié à l’OMS quatre cas supplémentaires d’infection par le coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV), dont un mortel. Les cas sont décrits dans l’ordre chronologique de notification en commençant par le plus récent.

Informations détaillées sur les cas:

  • Un ressortissant étranger de 49 ans de la ville de Riyad a présenté des symptômes le 11 avril et a été hospitalisé le 18. Il a d’autres pathologies. Placé en isolement dans une chambre à pression négative, le patient est actuellement dans un état stable. L’enquête se poursuit pour déterminer s’il a été exposé à des facteurs de risque connus pendant les 14 jours précédant l’apparition des symptômes.
  • Un homme de 61 ans de la ville de Hafouf a présenté des symptômes le 16 avril et a été hospitalisé le 18. Il a d’autres pathologies. Il a été en contact fréquent avec des chameaux et des moutons et a consommé du lait cru de chamelle. Il n’a pas été exposé à d’autres facteurs de risque connus pendant les 14 jours précédant l’apparition des symptômes. Placé en isolement dans une chambre à pression négative, le patient est actuellement dans un état stable.
  • Un homme de 65 ans de la ville de Dhebaa a présenté des symptômes le 9 avril et a été en consultation dans un hôpital de Dhebaa le 15 avril. Ce même jour, il a été transféré vers un autre hôpital à Tabouk et admis dans celui-ci. Il n’a pas d’autres pathologies. Il a été en contact fréquent avec des chameaux et des moutons et a consommé du lait cru de chamelle. Il n’a pas été exposé à d’autres facteurs de risque connus pendant les 14 jours précédant l’apparition des symptômes. Placé en isolement dans une chambre à pression négative, le patient est actuellement dans un état stable.
  • Un homme de 93 ans de la ville de la Mecque a présenté des symptômes le 6 avril et a été hospitalisé le 11. Le patient a été transféré dans un autre hôpital de la région de la Mecque le 13 avril. Il avait d’autres pathologies. Il avait été en contact fréquent avec des chameaux et avait consommé du lait cru de chamelle mais n’avait pas été exposé à d’autres facteurs de risque connus dans les 14 jours précédant l’apparition des symptômes. Il est décédé le 19 avril.

La recherche des contacts parmi les membres des familles et parmi les personnels de santé se poursuit.

À l’échelle mondiale, 1110 cas d’infection par le MERS-CoV confirmés en laboratoire ont été notifiés à l’OMS, dont au moins 422 mortels.

Conseils de l’OMS

Compte tenu de la situation actuelle et des informations disponibles, l’OMS encourage tous les États Membres à poursuivre leur surveillance des infections respiratoires aiguës et à examiner avec soin toute présentation inhabituelle.

L’application des mesures de prévention et de lutte contre l’infection est essentielle pour éviter la propagation éventuelle du MERS-CoV dans les établissements de soins. Il n’est pas toujours possible d’identifier rapidement les patients porteurs de ce virus car, comme pour d’autres infections respiratoires, les premiers symptômes ne sont pas spécifiques.

Les soignants devront donc toujours appliquer systématiquement les précautions standard à tous les patients, quel que soit leur diagnostic. Ils devront compléter les précautions standard par les précautions gouttelettes lorsqu’ils dispensent des soins à des patients présentant des symptômes d’infection respiratoire aiguë.

Il leur faudra aussi adjoindre à ces mesures les précautions contact et le port d’une protection oculaire pour s’occuper de cas probables ou confirmés d’infection par le MERS-CoV; les précautions aériennes devront être mises en œuvre lors de l’exécution d’actes générant des aérosols.

Jusqu’à ce que l’on en sache plus sur le MERS-CoV, les personnes atteintes de diabète, d’insuffisance rénale ou de maladie pulmonaire chronique ou encore les individus immunodéprimés seront considérés comme à haut risque de maladie grave en cas d’infection par le MERS-CoV. Par conséquent, ces personnes devront éviter les contacts rapprochés avec des animaux, en particulier les chameaux, lorsqu’ils se rendent dans des fermes, sur des marchés ou dans des étables ou des écuries, où l’on sait que le virus est potentiellement circulant.

Source : http://www.who.int/csr/don/29-april-2015-mers-saudi-arabia/fr/

Formation aux missions de courte durée à l'international 2015

Formation aux missions de courte durée à l'international 2015
Ce stage dure 3 jours, du 16 au 18 juin 2015,au Cirad campus de baillarguet à Montferrier-sur-lez, près de Montpellier.

L'Equipe mixte  "Enseignement et formation en élevage et médecine vétérinaire en régions chaudes"  Cirad  CMAEE /  FVI  est heureuse d'accueillir dans ces locaux la prochaine : "Formation aux missions de courte durée à l'international "

Cette année encore, FVI organise, en partenariat avec ADECIA, ce stage de préparation aux missions de courte durée à l’international. 
Sa durée est de 3 jours, du 16 au 18 juin 2015, et se déroule au Cirad sur le campus de baillarguet Montferrier-sur-lez,  près de Montpellier. 

 Objectif général : Ce stage vise à préparer les participants à réaliser des missions de coopération de courte durée à l’étranger, en appui institutionnel, expertise ou formation, et/ou à accueillir des stagiaires étrangers au sein de leurs structures d’appartenance.

Date limite d'inscription : 15 Mai 2015

Pour en savoir plus :  cliquez ici 

Pour vous inscrire : cliquez ici

Lien : http://formation-elevage-suds.cirad.fr/actualites/formation-aux-missions-de-courte-duree-a-l-international-2015

La Côte d’Ivoire et l’OIE réaffirment leur volonté commune d’amélioration mondiale de la santé animale

Paris, 17 avril 2015 - Le vendredi 03 Avril 2015, après à la clôture de la conférence internationale FAO/OIE pour le contrôle et l’éradication de la peste des petits ruminants (PPR) qui s’est déroulée à Abidjan (République de Côte d’Ivoire), le Directeur Général de l'Organisation Mondiale de la Santé Animale, Dr Bernard Vallat, a eu l’honneur  d’être reçu par le Président de la République, son Excellence M. Alassane OUATTARA, au Palais de la Présidence de la République.

Cette rencontre fut pour les deux personnalités l’occasion de se féliciter du succès de la conférence destinée à l’adoption et au lancement de la stratégie de contrôle et d’éradication mondiale de la PPR, maladie dévastatrice pour les chèvres et les moutons et aux conséquences économiques très graves pour les éleveurs pauvres. La Côte d’Ivoire a accueilli l’événement en tant que pays dans lequel la maladie a pour la première fois été diagnostiquée en 1941 et aussi en qualité de Pays Membre de l’OIE, qui participe aux activités de l’Organisation depuis sa création.

« Avec plus de 300 participants venant de tous les continents, cet événement hébergé par la Côte d’Ivoire a rencontré le succès escompté, et les recommandations qui en découlent marquent les premiers pas d’un programme de santé animale d’un grand intérêt pour les éleveurs pauvres, partout dans le monde. Ce programme sera mis en œuvre par l’OIE et la FAO avec leurs partenaires régionaux et nationaux » souligne le Dr Vallat.

La rencontre avec le Président de la République fut l’occasion pour le Dr Vallat de rappeler que l’OIE accompagne et appuie la Côte d’Ivoire dans le développement et l’amélioration de ses activités et de ses systèmes de santé publique vétérinaire et de protection de la santé animale, aussi bien pour les animaux terrestres que pour les animaux aquatiques.

Source : http://www.oie.int/fr/pour-les-medias/communiques-de-presse/detail/article/cote-divoire-and-the-oie-reaffirm-their-shared-commitment-to-improving-animal-health-worldwide/

About us

L'association Epidémiologie - Santé Publique - Vétérinaire:  ESPV.

Tél : +237 22809095/ 99950140/ 74633461

ESPV, Yaoundé, B.P. : 15670
This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. - This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
www.espv.org

Connect with us

Live support

Available Monday - Friday, 9 AM - 5 PM EST